FIAT

trash bla bla images trash core turntables noise fun cool oppression pub flash turntables tralala poulet membre musique music noise improvisation fiesta party bump book my precious all of you are fantastic Paris scene noise fada truc coin mondial réseau net pouet Oliver Augst singer sweep Nascar extra cash trend mode career tv radio phono tip electronic TITO Ignaz Schick Thomas Lehn VKS Doepfer insane malade la tête rien ça va ou quoi mot de passe rigolo Beethoven reconnu majuscule cule recule trempe glande retour the new old postmodern postmodernist postmodernism music musique improvisée bruitiste à l’aise Pierre Schaeffer Henry Pierre INTERVIEW Arnaud Rivière Jean François Pauvros Yoshihide Otomo moto voiture Zorn John John Le non_jazz Nina Mariachi Berrocal époque période fin de l’histoire où ça quoi qui t’es fou non rien ah bon boom boom cerveau j’ai l’esprit du cerveau dans la zombe tu vois ? Plouf. Arf. Toc. Composition ziteur compositeur Zouave à Sion Chion concrète la musique électroacoustique GRM Paris Bonnet vert bleu rouge jaune rouge vert 1 2 3 quatre six douze t’es pas bien on va faire quelque chose demain matin tôt vlof gnan mais non merci Instants Chavirés rasade LSD t’as pas bien fini on va te le couper le sifflet short taillé court rose bas jambes on peut pas on peut pas on peut pas pas voir faut rater simulacre Philippe Murray email fou attente Swatch new music new nothing monde en fin de civilisation tout le monde tranquille à l’aise cool moi pas fou dingue se remettre dans le courant tranquille tu flottes avances sens mouftes rechignes un peu voir remettre les gaz pendules à l’heure gaz fond manette fouette rien partout vide plein rouge fin de l’histoire la civilisation folle rapide speed rapide folle dingue vlouf pouf toc bang frak mon pote le grec les autres avec leur musique remettre encore ça coupure internet plus Jameson Godard Murray Lacan Sartre Feldman le dernier des mohicans RAGTIME Claude Simon Milka tête de noeud, noeud, verre fleur Vincent éternel présent de chez Nietzsche mot de passe Google recherche quoi ? Moderne modernisme haut modernisme late capitalism mon oeil chocolat SPAR GRAZ fichier froc filant feu vert trace mort pneu pas déboité un gnon le correcteur en panique son vertige Hitchcock l’autre avec son costume rose là sa techno musique boom boom Forum Stadtpark L’Olympia REBETIKO la belle soirée, la jolie musique, l’herbe la fumée verte le retour du vide de rien de par derrière t’es pas net on dirait que tu vas trop vite tu sais plus ce que tu fais t’as pété une durite Jean-Michel tu fuses tu glisses tu divagues tu te plantes fort raide toc comme tout faux pastiche c’est quoi le deal la nouveauté y’a pas y’a plus on fait ce qu’on ne peut pas c’est-à-dire chacun sa terre, sa tare, sa tache ma tache où l’arbre je rechigne je redivague je vague même je suffoque bien jamais aussi heureux bien sûr on prend les mêmes et on recommence la nouveauté, la facilité, la créativité, IDEP, je remets mes chaussettes la soirée ne fait que commencer nous n’avons pas été déconnecté il n’y a plus rien à craindre toute la culture est toute prise en charge de par l’arrière le gouvernement ils sont là les artistes bien rangés zoo survivrons ne vous en faîtes pas on refait tout depuis le départ on annule tout le monde les conneries on refait tout neuf parfait les lois tout les lois tout la liberté mon cul t’es fou c’est du boudin pommes Normandie Bowie trash my head j’ai le cerveau de la tête qui part en miettes vire vert volte face pif pouf à l’aise en moins de deux tout pris en charge puisqu’on y est alors allons-y autant qu’on y aille le premier il est où qu’il parle un peu qu’il dise qu’il témoigne qu’il nous assure rassure quelque chose nous dise nous indique la direction y’a plus ça coince tu vois plus rien dans l’absurdité surabondante de surabondance de rien de mélange de grand mélange palpable pas un sou, Pipile palper zozo tu parles ah ce qu’on aura rigolé c’est pas permis c’est plus permis tout le monde comme il veut au sommet de la connerie créative petit boutique internet Google prime à quoi le style has been jeu fini bourré brute usée butée, relance revirement de rien dans tout dans la rivière Notre-Dame tu le fais ou pas les hommages les fromages le désert Varèse Cage aise Vitry-sur-Seine je fréquente pas piqué il a pas mourut Édith Msika Nikos Zachariadis l’équipe ah tu sais le management comme dans partout pareil la politique quoi quoi quoi on va pas se faire prendre on est bien naïf c’est mieux j’ai du oublié cette histoire de dupe, ah oui, mais est-ce que c’est encore valable ça vient de l’ancien monde d’avant le pourri le vieux le moche là nouveau tout logiciel frais délire grande folie douce tranquille téléphone, téléphone on appelle quand même cela encore téléphone sinon le monde la panique mon bic t’as péto ou pas je vois plus je sais plus je bip plus meurt foutre baise rouge noir fier fier combat fier petit grand fier vert truc bouche lèvres sexe poil anus glande cancer foutre tête anus glande foutre queue cul bite chatte gland frère tu vas pas bien on fait quoi avec ça ça va durer combien y’a plus de rien alors j’enclenche je déclenche c’est la mort de la fin de rien du vide du cerveau de la tête des humains déshumanisé me rendre dingue ces conneries que moi tout SEUL APPLE RAGTIME MILKA Jean-François PAUVROS Aki Onda Dan Warburton Sonic Youth came 1994 98 fête la fête ah bah oui j’allais oublier mais dis-donc mais t’es pas bien tu vas où il est tard tu penches tu délires tu deviens pas fou barge toc gland truc anus foutre chiotte c’est grave ton truc on pige rien mais faire un truc ça pige faut des images que ça plein la tête ça charge décharge sexe à fond manette bête idiot la jouissance le montage pas possible pas piqué les vers les bleus coulissants la porte votre billet mais ce n’est pas un billet ça police du style Mondrian Meudon jamais me l’écouter mon truc je suis pas bien je vais bien jamais aussi heureux ça marche au-dessus le bruit de mon clavier d’enfer blanc. En fer blanc : lire. Mes romans, j’ose pas les autres oui moi bon je vais j’y vais c’est quoi comment les nouvelles formes le talent non le travail le talent chacun son truc comme il veut après tout c’est vrai pourquoi pas moi aussi jamais frappé presque aussi vite que ça le clavier une dinguerie et je pue. Mais c’est pas lisible, je me demande si je n’ai pas pigé le Sollers est illisible de Lacan que lui Sollers il a pas pigé et ce que Lacan voulait dire c’est la textualité ça rendra illisible ou alors en fait ce n’est pas de lecture dont il s’agit cf JAMESON c’est dans Jameson que j’ai eu cette intuition je fais cela à l’intuition sinon quoi non-dupe errance. Eule déconnecté. Autriche. Truche. Schule. C’est pas possible un tel vomis une telle dégueulasserie et en plus c’est vulgaire on se vautre on glisse beurk mais suffit dieu branle bruit dans le couloir non rien lumière blanche néon froid tringle bleu ciel plafond bouteille montre clefs verres bols cahier mur chaussettes IKEA pouf LINDT sponsor non SHAPE aux chiottes Doctorow l’époque nulle vide la fin la vie post-it bouteille chaussettes noires non merci je vais pas le meuble le style la mode le dé-à-la-mode dépassé déjanté décrotté démonté dépalpé le texte la phrase tout ça on s’en cogne non on y va que je te pousse aujourd’hui maintenant feu foutre flamme vide passage clouté les lois le respect l’égalité de mes avances donc verrue verrue ? Vers où ? Férié ? Féru? Au diable quoi ! Roger Turner la vitesse le toucher Oliver Augst singer dans mes compostions j’ai des compostions bon on les écoute à l’école que ça fasse son petit bonhomme de chemin sinon j’ai pas le profil de la gueule de l’emploi que j’étais là aussi déjà depuis un moment je sais pas m’y prendre c’est n’importe mais depuis le début là à force on dirait que ça a pris de la gueule c’est de l’illusion Houdini l’illusion magique vide croire quelque chose qui se tient seul sans aide pendouille au bout du fil de morue. Croire que la nuit ici l’internet il se repose sans doute on l’éteint je sais pas des pratiques nouvelles fduturiqutuqe considérations de l’éconologie graphique du monde de l’éclair de la rapidité du cerveau des humains en fin de croissance dans l’éther final plein de foutaise à deux balles qui te redégoulinent par derrière les cheveux en épis tirés haut sur la tête toute talutée, tatouée normal tu pensais quoi tête d’haricot beurre à la noix coco eau bobo froc bio trash les manettes cul blanc doigt doit craquer sur le retour du tard de la veille on l’avait pas vu venir mais mon oeil que je te dis tu veux pas le voir venir mais peut-être vous avez raison les amis moi qui déconne et le tube de dentifrice dans les narines tu verrais là tronche qu’il a l’autre avec son attirail. Ah et c’est beau peut-être ! Ah la peinture, ah le gachis, ah la rigolade ah ce que je me tords fichtre connait pas le dictionnaire je fais pas dans l’abrégé je développe ma connerie mon sens du vide de l’équilibrisme je fais commerce et pour la carrière, la gonzesse qui se voit une carrière dans la techno mondialisée en tutu rose maquillée DRAG QUEEN tu la connais non pas possible tu regardes aussi toi ah mon cochon le coquin c’est nouveau ton style d’écriture c’est quoi c’est de la vie de la bonne de la dure de la molle tu l’as pondu tout seul ton machin ou bien t’as une historie ara conter toi un roman ma vie ma poésie mon nombril chtoc je te le colle en plein dans la fond de la gorge comme les zouaves en berne. Il est 2h24 quand même et puis partiellement c’est écrit en quelle langue ce truc t’iras pas loin avec ça je te dis c’est pas vendable even if even tu le faisais en quelle langue en anglais avec le style le genre le style c’est fini rabougri. Et flute !